Recherche et son / son et recherche

Anne Kropotkine travaille actuellement avec des historiens et des historiennes sur la valorisation sonore de leurs recherches concernant “les crimes de guerre nazis dans le prétoire en Europe centrale et orientale (1943- 1991)”, dans le cadre d’un projet ANR “Jeune chercheur” (2017-2022) : ils construisent ensemble des documentaires sonores imbriquant la démarche du chercheur et celle du créateur sonore.

Les crimes de guerre nazis dans le prétoire, Europe centrale et orientale 1943-1991 (titre provisoire)

Documentaires 2017-2020 (France) / Anne Kropotkine documentariste et coordinatrice du projet, Marie Guérin documentariste, chercheurs et historiens : Vanessa Voisin, Nadège Ragaru, Irina Tcherneva, Eric le Bourhis
Partenariat avec le CERCEC (Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre- européen /ANR (Agence Nationale de la Recherche)

“Le chercheur voit dans le medium sonore l’intérêt d’un principe narratif différent du support académique encore très organisé autour de la publication scientifique de type textuel (qu’il s’agisse de publication papier ou numérique). La collaboration entre chercheur et créateur sonore permet en effet d’ouvrir les possibilités d’une production dans laquelle l’exigence scientifique des contenus s’insère dans une narrativité qui permet de mêler plusieurs strates du discours. En cela, la création sonore comme le documentaire radiophonique favorisent un rapport différent à la production scientifique dans lequel la sensibilité peut trouver à se déployer sans atteindre cependant à l’exigence qui gouverne ce type de production. Dès lors, chercheur comme auditeur peuvent faire l’expérience d’une relation renouvelée au savoir.”  

Les documentaires radiophoniques produits par WW2CRIMESONTRIAL1943-1991 et le collectif Micro-sillons mobiliseront les archives sonores, les bandes-son des archives audiovisuelles, mais aussi les entretiens réalisés par les membres de l’équipe et la lecture de documents d’archives écrits.